Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/01/2014

La bonne surprise de la semaine !

Ou plutôt, deux bonnes surprises : la première, c'est l'initiative de Lady Dylan, sur le webzine bien connu madmoiZelle.com, de publier une série d'articles sur les Webfictions ! Un pas en avant pour populariser cette forme de néo-feuilletonisme trop souvent ignorée de tout ce qui compte dans le monde du web ! ^^

La seconde, c'est le second article porte sur L'Héritage de l'Exploreur, avec une critique on ne peut plus positive ! Voilà qui me remotive profondément, après les appréciation plus mitigées de ces derniers temps... Bien entendu, le tout est perfectible, mais cela vaut la peine de poursuive et de terminer... voire plus un jour, si affinité...

Peut-être qu'un jour il y aura sur ces pages un début de revues de presse ! ;)

06/04/2013

Point projet : Les Trois Empires / L'Héritage de l'Exploreur

De quoi s'agit-il ?

Les Trois Empires, c'est une "série" en deux volumes, dont le premier s'intitule L'Héritage de l'Exploreur. Il s'agit d'un récit plutôt orienté "jeunesse" (mais essentiellement parce que cela suit le parcours de quatre héros adolescents). Il se situe dans un univers alternatif qui évoque notre ère industrielle, avec un forte ambiance "Steampunk" et quelques éléments fantastiques...

De quoi est-ce que ça parle ?

Le plus simple est de reprendre le synopsis :

Handesel est fragmenté en terres éparses, réparties entre trois empires, Erde, Calice et Saxe, et cernées par le Nebel, une épaisse brume aux reflets verts qui fait perdre la raison. Seule la toute puissante guilde des Pilotiers maintient encore la cohésion de ce monde en déclin, où l’espace et les ressources se font rares. 

Dans l’Ilande de Silberleut, Framke, la gamine des rues, tente juste de survivre. Loys, Nigel et Cornelli, trois jeunes gens que leur Don a orienté vers des carrières déjà tracées, viennent prendre possession d’un curieux héritage. 

Très bientôt, ils se retrouvent entraînés dans une aventure débutée bien avant leur naissance...

Et ça avance ?

Il y a déjà 25 chapitres écrits, le 26e est en route. 8 chapitres ont été publiés à ce jour. :)

Le volume 1 devrait en comporter une trentaine.

Où puis-je le lire ?

(En espérant qu'à ce stade, vous vous posez réellement la question... ^^)

Principalement sur le site des Werewolf Studios ! Il propose différents formats très appréciables (PDF / EPUB / lecture directe).

Pour en parler, pour me tenir au courant du projet ?

Principalement :

Sur le forum des Werewolf Studios

Sur Facebook

Merci de votre attention ! :)

 

 

 

O comme Orthographe

Ma kryptonite.

J’ai très peu d’hésitations et ma connaissance de l’orthographe est plus que correcte. Je suis capable d’identifier les fautes les plus courantes, du moins chez les autres.

Et c’est là le souci.

Il paraît qu’il est très logique de ne pas voir ses propres fautes : quand on a écrit un texte, on sait précisément ce qui doit être écrit à tel endroit… Du coup, le cerveau rétablit la bonne orthographe dans sa perception. Et les erreurs ne sautent plus aux yeux…

Je ne sais pas si ce principe peut excuser les énormités que je laisse parfois dans mes textes. Et pourtant, en tant que correctrice, je suis assez efficace.

Etrangement, ça ne me console pas du tout...

13/07/2011

Happy 100 !

Cette note est la centième publiée sur ce blog ! Ce qui n'est pas trop mal, compte tenu de sa date de création - d'autant que je n'ai pas forcément toujours été très assidue. 

Pour fêter l'évènement, un peu d'instrumental - plus que du pur "trailer". Ashielf Pi de l'extraordinaire album Cartographer, de E.S. Posthumus. J'aurais sans doute l'occasion d'en reparler !


 

 

22/06/2011

Affres de p'tit nouveau et brin de philo communautaire

S'inscrire sur un nouveau forum, c'est un peu comme intégrer une classe en cours d'année, être le "nouveau" ou la "nouvelle" de l'école. Tout d'abord, tout le monde vous regarde curieusement, vous salue avec une certaine exubérance... Puis l'intérêt retombe, chacun reprend sa petite vie.

Ce qui est naturel : ce qui soude les gens, c'est leur histoire commune. Et quand ce bout de chemin n'existe pas, il est assez difficile de croiser les fils. Je ne sais pas, en tout cas, entremêler le mien à la tapisserie tissée par les autres. Quand je m'intéresse à eux, c'est de façon empruntée, comme quand on se force à venir parler aux gens dans une soirée. Et dans les sujets plus légers, les tentatives d'approche s'apparentent trop à cette expérience malheureuse que nous avons tous connu (enfin, si vous êtes comme moi...) : tenter de participer à une conversation pour réaliser que les interlocuteurs vous ignorent totalement ou bien se moquent de vous... En bref : les seules personnes qui échangent avec moi sont celles qui me connaissent déjà.

Je ne suis pas si nouvelle que cela sur le forum dont je parle (je me suis inscrite en février), mais je dois avouer que je reste encore au stade "cheveu sur la soupe". Je n'ai pas eu l'occasion de venir très souvent. Mais je ne sais pas vraiment si cela aurait changé grand-chose...

Ce n'est pas qu'il n'y a pas de désir d'intégration, juste que comme partout, c'est plus simple d'être apprécié quand on a déjà les mains pleines. Et qu'on ne porte pas trop d'attention aux timides qui ne parviennent pas à grimper dans le train et qu'on les laisse un peu courir à côté.

Ce style de choses à tendance à vous sensibiliser en tant qu'administrateur d'une communauté. Comment procéder pour que les nouveaux - même s'ils ont les deux pieds dans le même sabot - se sentent à l'aise ? Je suis consciente qu'on peut reprocher aux arrivants de ne pas entrer de plein pied dans les communautés, mais les anciens réalisent-ils combien il est compliqué de prendre les choses en route ?

Pourquoi gérons-nous des communautés ? Qu'attendons-nous des membres ? Pourquoi voulons-nous en accueillir de nouveaux, pour augmenter les statistiques, ou pour élargir/ouvrir le groupe ? Sommes-nous prêts à investir du temps et des efforts pour les intégrer comme il se doit, sans que ce soit lié à un degré de flagornerie ou d'excellence ?