Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/08/2012

Retour !

Cela fait un temps certain que je n'ai pas mis les pieds ici ! Tumblr. m'a fait découvrir des choses passionnantes (les blogs d'art notamment), mais un vrai support éditorial me manquait. Je ne sais si quelqu'un me lit encore ici, mais heureusement, Facebook et Twitter seront témoins de ma résurrection. 

Il faut bien un mur des lamentations pour accueillir mes constantes jérémiades de grande incomprise ! ^^

14/07/2011

A prendre en compte... (et inversement)

Je me suis toujours imaginée que si les gens ne faisaient pas attention à moi, c'était parce que (dans l'orde) j'étais foncièrement inintéressante, profondément décalée, un tantinet ridicule, dénuée de séduction - en tout bien tout honneur - et affligée d'un sentiment d'infériorité deux fois grand comme moi (ou trois fois, vu ma taille peu élevée). 

Une idée révolutionnaire commence à poindre dans ma tête : et si j'intimidais les gens autant qu'ils m'intimident ? Et si certains éprouvaient justement un sentiment d'infériorité vis à vis de moi ?

Pour moi qui passe globalement ma vie à trouver que les autres font tout mieux que moi, ce serait le comble. En tout cas, il y a un domaine dans lequel je ne ferai jamais d'ombre à personne : mes capacités sociales... :)

24/05/2011

Un petit retour !

Non, je n 'ai pas oublié ce blog. C'est juste la vie qui, elle, ne m'a pas oubliée. C'est un peu de ma faute, aussi. Si je ne la remplissais pas jusqu'à rabord d'une montagne de choses, je serai plus libre !

Entre le GN des 14- 15 mai, les deux concerts du 22 mai (je vous raconterai tout, promis !), et tout ce qui m'attend encore au tournant, même le sommeil est un luxe.

J'ai tout de même réussi à publier un nouveau chapitre de Paradis XXIV ! Le chapitre "dont il ne faut pas prononcer le nom". Griffouillé sur mon carnet, en rose/cyan/violet/vert pâle. Sur Paradis, sur Le Premier Cercle... Entre autres choses.

Et puis, comme le mème me manque un peu, j'ai décidé de créer mon propre petit jeu : mon Alphabet de l'Ecriture. A bientôt pour l'article de lancement !

26/04/2011

Petite impertinence citationniste...

Paradoxe de l'arroseur arrosé (avec ma personne dans le rôle titre) : connaissez-vous cette citation de Somerset Maughan ? 

« La faculté de citer est un substitut commode à l’intelligence. »

Les citations de Maughan ont souvent quelque chose de jubilatoire dans le caustique. Comme le Dictionnaire du Diable d'Ambrose Bierce (il faudra que je vous en cause un jour...) en un poil moins décapant.

Pour ma part, je ne pense pas que l'abus de citations soit tant la preuve d'un déficit dintelligence, que celle d'une sorte de paresse intellectelle touchant les centres de la réflexion et de l'imagination. 

Je dois avouer que je ne suis pas opposée à l'emploi des citations pour étayer certains de mes arguments lors d'une démonstration - parce qu'il y aura toujours des gens qui exprimeront mieux que moi ce que je pense ! Mais je ne laisserai jamais une citation - ou un autre écrivain, mort ou vivant - penser à ma place. Même si cela fait de moi quelqu'un d'immensément prétentieux... 

Personne n'est parfait ! 

 

24/04/2011

Interlude

Après la fin du mème sur l'écriture, je me suis trouvée un peu dépourvue : il me faut soudain trouver des choses à écrire ! Tâche insurmontable quand l'attention que je porte aux choses ne semble pouvoir dépasser trois secondes (et que personne ne me parle de poisson rouge, il a été prouvé que leur mémoire pouvait atteindre plus de trois semaines...) Ou que tout sujet digne d'intérêt demande trois bonnes heures de rédaction !

Tout le paradoxe du blog, c'est qu'on le crée au départ pour s'exprimer mais que rapidement, on est obligé de s'exprimer uniquement pour le remplir.