Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/07/2011

Un pépé et un magot

Ca y est, c'est lancé ! Après le succès de la session de février dernier, nous réitérons l'exercice à la même date en 2012. Notre GN 1925, le Magot de Pépé, sera donc rejoué !

Nous n'avons même pas eu le temps de lancer une vraie promotion : il est déjà plein - ou presque. 

Pour ceux qui veulent avoir une idée de l'ambiance, l'album facebook est accessible en clair. Nous ferons une nouvelle session dans l'automne 2012, si tout va bien (juste au cas où certains seraient intéressés...)

24/05/2011

Un petit retour !

Non, je n 'ai pas oublié ce blog. C'est juste la vie qui, elle, ne m'a pas oubliée. C'est un peu de ma faute, aussi. Si je ne la remplissais pas jusqu'à rabord d'une montagne de choses, je serai plus libre !

Entre le GN des 14- 15 mai, les deux concerts du 22 mai (je vous raconterai tout, promis !), et tout ce qui m'attend encore au tournant, même le sommeil est un luxe.

J'ai tout de même réussi à publier un nouveau chapitre de Paradis XXIV ! Le chapitre "dont il ne faut pas prononcer le nom". Griffouillé sur mon carnet, en rose/cyan/violet/vert pâle. Sur Paradis, sur Le Premier Cercle... Entre autres choses.

Et puis, comme le mème me manque un peu, j'ai décidé de créer mon propre petit jeu : mon Alphabet de l'Ecriture. A bientôt pour l'article de lancement !

25/02/2011

Baptême pour un enterrement

Ces dernières semaines ont été marquées par un travail intense sur l'écriture et l'organisation d'un jeu de rôle grandeur nature 1925. Le thème semble de prime abord simple, voire simpliste : un vieil industriel, Eugène-Victor Malivoire, vient de décéder dans sa propriété en Suisse. Son corps est renvoyé à sa demeure familiale de Diablevauvers pour être inhumé dans le caveau familial, en présence de ses parents et amis. Lesquels vont avoir bien des choses à régler avant de laisser "Pépé" reposer en paix...

Le jeu, qui a été joué dans la journée du 19 février, rassemblait 31 joueurs. Il s'est fort bien déroulé - presque par hasard, oserais-je dire !

Un très bon "casting" qui s'est livré à une interprétation savoureuse des personnages que nous avions imaginés, des joueurs ouverts à toutes les surprises, un site servant magnifiquement bien le concept... Toutes les conditions étaient réunies pour faire oublier les aléas entraînés par notre retard et divers coups de malchance : une équipe logistique et personnages non joueurs dévouée mais trop inférieure en nombre, pas de trombinoscopes, documents de jeu un peu bâclés... Cependant, nous avons pu voir se dérouler devant nos yeux tous les développements que nous avions planifiés (parfois au tout dernier moment...) avec plaisir, surprise voire fascination !

Le Magot de pépé était le tout premier jeu dont j'étais la principale scénariste. Autant dire qu'il a pris à mes yeux une importance capitale ! Aussi, les applaudissements au debrief me sont allés droit au cœur.

Ce jeu sera rejoué, sans doute dans l'automne. Je crains un peu qu'en fonction des joueurs présents, il ne tourne pas aussi bien, mais après cette Première réussi, il devrait déjà bénéficier d'un bon bouche à oreille dans le microcosme GNistique.