Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/04/2011

Question 27

27. Avez-vous déjà participé à un NaNoWriMo (www.nanowrimo.org) ?

Hélas, jamais. J'ai été tentée de le faire en novembre dernier, mais le mois a été bien trop lourd et j'ai déclaré forfait. Pourtant, je suis quasiment certaine que le NoNoWriMo s'accorderait bien avec ma façon de rédiger (façon "treuil", si vous vous souvenez bien !). 

L'année prochaine, qui sait ? 

Pour voir les questions

11/04/2011

Question 26

26. En moyenne, combien de fois revenez-vous sur un texte pour le corriger ?

Trois fois... minimum.

La première relecture sert principalement à corriger les énOOOrmes fautes (version magma de lettres et non sens) qui ne manquent pas de traîner dans le texte.

La deuxième me permet de travailler un peu plus finement sur le style, les expressions exactes, éventuellement le rythme des différents passages.

La troisième enfin sert à corriger les fautes et coquilles qui traînent encore !

A ce stade, si j'ai le temps, j'envoie en relecture. Quand mon fichier revient, je procède si possible à une toute dernière lecture pour repérer ce que mon relecteur aurait loupé.  

Je sais, ça fait quatre. Les maths n'ont jamais été mon point fort !!!

Pour voir les questions

 

10/04/2011

Question 25

25. Avez-vous un planning d’écriture où vous échelonnez votre production à venir ?

J'ai tenté de le faire, afin de me fixer des délais pour finaliser et concrétiser chacun de mes projets, mais on ne peut pas dire que je parvienne à les respecter... J'ai tenu plus ou moins un rythme hebdomadaire de publication des chapitres de Paradis XXIV mais ça s'est très vite délité !

Sur les Werewolf Studios où je publie le Premier Cercle, nous sommes encouragés à maintenir une certaine régularité de publication (même si une certaine souplesse est tolérée) : ce qui m'oblige à une certaine rigueur ! J'arrive aussi, généralement, à rendre à temps des textes pour des sessions d'écriture à thème - j'ai toujours travaillé plus efficacement avec le couteau dans les reins ! 

La réponse serait donc : oui, parfois, mais je ne respecte que rarement ! 

Pour voir les questions

09/04/2011

Question 24

24. Écrivez vous « porte ouverte » (en montrant tout au fur et à mesure à vos lecteurs), ou « porte fermée » (en ne montrant rien tant que le point final n’a pas été posé, et la relecture effectuée) ?

Étant donné que dans mon entourage proche, j'ai peu de gens susceptibles d'être très réceptifs à ma littérature, on ne peut pas dire que j'écris avec quelqu'un qui lit par-dessus mon épaule. Il y a bien mon mari, mais lui-même préfère découvrir "au moins un chapitre complet" que de recevoir l'histoire par petits morceaux ! 

Pour Paradis XXIV, afin de montrer que j'avance, il m'arrive de prépublier par sous-chapitre sur le forum de la Feuilletoniste. Mais chaque sous-chapitre est en soi un produit fini. Comme l'est chaque chapitre de websérie/webroman/webfeuilleton que je diffuse sur la toile. Je dois avouer que j'aime faire découvrir mes récits aux lecteurs étape par étape ! (J'espère que cela leur plaît aussi, d'ailleurs...)

Cette façon de publier me permet de ne pas être atteinte de ce perfectionnisme paralysant qui me force à revenir en arrière pour reprendre et corriger mes textes à l'infini... sans jamais trouver de point d'équilibre. 

Pour voir les questions

08/04/2011

Question 23

23. Lorsque vous écrivez, revenez-vous sur vos phrases pour les corriger au fur et à mesure, ou êtes-vous plutôt du genre à ne pas revenir en arrière tant que l’inspiration est là ?

Je suis plutôt du style "treuil" lorsque j'écris. Je fonce à toute allure, je regarde vaguement mes doigts, encore plus vaguement l'écran ! Je jette juste un petit coup d'oeil de temps en temps : si un mot se résume à un magma de lettres, je reviens un peu en arrière et je corrige juste assez pour que ce soit lisible. 

Je ne dirais pas que relire et corriger chaque phrase, au fur et à mesure, ne m'arrive jamais, en particulier quand je m'escrime sur un passage particulièrement laborieux. Mais en général, les corrections arrivent plutôt à la relecture du paragraphe complet, voire de plusieurs paragraphes à la suite, quand ce n'est pas de toute la page. C'est la seule façon pour moi d'avancer, sans douter de chacun de mes mots. 

La raison est simple : si je suis sur un fil d'inspiration, il ne faut surtout pas que je la casse en m'attardant sur les détails ! Par contre, je prends toujours le temps par la suite de corriger, retoucher, pondérer chaque mot, chaque expression : ce qui peut toujours être toujours réaliser sur le tard !

Il m'arrive même d'écrire correctement dès le premier jet. C'est rare, mais cela m'arrive !

Pour voir les questions