Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/07/2011

Happy 100 !

Cette note est la centième publiée sur ce blog ! Ce qui n'est pas trop mal, compte tenu de sa date de création - d'autant que je n'ai pas forcément toujours été très assidue. 

Pour fêter l'évènement, un peu d'instrumental - plus que du pur "trailer". Ashielf Pi de l'extraordinaire album Cartographer, de E.S. Posthumus. J'aurais sans doute l'occasion d'en reparler !


 

 

12/07/2011

L comme Lecteur (ABC de l'écriture)

Mon meilleur ennemi. Mon pire ami. Celui dont je suis atrocement dépendant et qui peut, d'un seul mot, me détruire ou me sublimer. Il m'arrive d'infléchir mon récit pour lui plaire. 

Il brille souvent par sa rareté. Semble plus attiré par la prose des autres que par la mienne, et plus prolixe quand il s'agit de juger les oeuvres des tiers. 

Mais en fait, ce que je veux vraiment, c'est avoir des personnes avec qui partager les mondes qui encombrent ma tête. Le plus grand nombre possible...

29/06/2011

K comme...

Nous arrivons ici à une lettre fatidique : le nombre de mots commençant par K dans la langue française est si misérable qu'il est dur d'y trouver quoi que ce soit en rapport avec l'écriture. Au-delà bien sûr des expériences personnelles !

Pour moi, c'est peut-être "Kaléidoscope". Ce mot pourrait décrire la variété des images qui habitent les tréfonds de mon imagination - et même... leur confusion. Ou bien "K.O.", quand je suis trop fatiguée ou flemmerade pour écrire...

13/06/2011

J comme Jargon (ABC de l'écriture)

Après un petit passage à vide, je reprends mon petit abécédaire de l'écriture, avec un mot amusant : "jargon". 

Par le mot jargon, je ne désigne pas un hypotétique patois - je suis assez mauvaise dans l'art de créer des dialectes - mais plutôt le vocabulaire propre à une passion, un métier. 

Dans la vie, j'en connais peu : celui des archivistes, vaguement... par contre, quand je me promène dans mes univers, je ne peux m'empêcher de créer toute une foule d'expressions spécifiques... Dans Paradis XXIV, les runners (ou trafiquants), les comptechs (techniciens informatiques cybernétisés), le travlers (ou voyageurs de l'espace) possèdent le leur. Pour le plus grand malheur du lecteur.

Sans oublier toutes ces réalités futures qu'il faut désigner. 

Bref... au final, des index, des notes de bas de pages, des index - ou la technique dite du "bébé nageur" : le lecteur se débrouille tout seul, comme un grand !

Revenir à l'Alphabet !

08/06/2011

I comme Imagination (ABC de l'écriture)

On a longtemps considéré que j'en avais un peu trop. Sauf quand on me demandait d'en avoir... Je n'ai jamais été très douée pour les exercices imposés. Il faut dire que l'imaginaire vu par le monde scolaire... je préfère ne pas m'étendre sur la question.

La vérité, c'est que j'ai toujours pensé que je n'avais pas tant d'imagination : mais une bonne mémoire et une capacité de synthèse, qui me permet - parfois - de mêler des idées préexistantes et d'en sortir quelque chose de vaguement nouveau. Vaguement. Un peu comme les gens qui sont réputés avoir de l'esprit !

L'autre volet de l'imagination, c'est la faculté d'adaptation, qui permet de changer tous ses référentiels et d'évoluer dans des univers qui n'ont pas pas besoin de coller en tout point au nôtre. C'est cette faculté qui permet de s'aventurer dans la littérature de l'imaginaire, que ce soit comme lecteur ou comme auteur. Ni plus ni moins. 

Revenir à l'Alphabet !