Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/06/2011

Affres de p'tit nouveau et brin de philo communautaire

S'inscrire sur un nouveau forum, c'est un peu comme intégrer une classe en cours d'année, être le "nouveau" ou la "nouvelle" de l'école. Tout d'abord, tout le monde vous regarde curieusement, vous salue avec une certaine exubérance... Puis l'intérêt retombe, chacun reprend sa petite vie.

Ce qui est naturel : ce qui soude les gens, c'est leur histoire commune. Et quand ce bout de chemin n'existe pas, il est assez difficile de croiser les fils. Je ne sais pas, en tout cas, entremêler le mien à la tapisserie tissée par les autres. Quand je m'intéresse à eux, c'est de façon empruntée, comme quand on se force à venir parler aux gens dans une soirée. Et dans les sujets plus légers, les tentatives d'approche s'apparentent trop à cette expérience malheureuse que nous avons tous connu (enfin, si vous êtes comme moi...) : tenter de participer à une conversation pour réaliser que les interlocuteurs vous ignorent totalement ou bien se moquent de vous... En bref : les seules personnes qui échangent avec moi sont celles qui me connaissent déjà.

Je ne suis pas si nouvelle que cela sur le forum dont je parle (je me suis inscrite en février), mais je dois avouer que je reste encore au stade "cheveu sur la soupe". Je n'ai pas eu l'occasion de venir très souvent. Mais je ne sais pas vraiment si cela aurait changé grand-chose...

Ce n'est pas qu'il n'y a pas de désir d'intégration, juste que comme partout, c'est plus simple d'être apprécié quand on a déjà les mains pleines. Et qu'on ne porte pas trop d'attention aux timides qui ne parviennent pas à grimper dans le train et qu'on les laisse un peu courir à côté.

Ce style de choses à tendance à vous sensibiliser en tant qu'administrateur d'une communauté. Comment procéder pour que les nouveaux - même s'ils ont les deux pieds dans le même sabot - se sentent à l'aise ? Je suis consciente qu'on peut reprocher aux arrivants de ne pas entrer de plein pied dans les communautés, mais les anciens réalisent-ils combien il est compliqué de prendre les choses en route ?

Pourquoi gérons-nous des communautés ? Qu'attendons-nous des membres ? Pourquoi voulons-nous en accueillir de nouveaux, pour augmenter les statistiques, ou pour élargir/ouvrir le groupe ? Sommes-nous prêts à investir du temps et des efforts pour les intégrer comme il se doit, sans que ce soit lié à un degré de flagornerie ou d'excellence ? 

Commentaires

Pour avoir fréquenté plusieurs forums sur des thèmes variés, je pense qu'il ne faut pas trop se faire d'illusions, ou culpabiliser sans raison lorsque l'on est admin. Je me suis sentie très à l'aise sur certains forums, parfois avant même d'y participer (Tour de Jeu, Lignes en Jeu ou Mata-Web pour ne pas parler que de jeux en ligne). A côté, il m'est arrivé de ne pas parvenir à m'impliquer sur d'autres forums, alors qu'il n'y avait aucune raison pour que cela se produise. Je ne dirai pas que les admins ou les membres se sont mal conduits, au contraire... C'est juste ainsi, je ne parviens pas à me sentir à l'aise partout, même sans aucune raison objective. A mon avis, je ne pense pas être la seule dans cette situation.

A mon avis, une des solutions est de proposer plusieurs interfaces : un site où poster des commentaires mode blog, un forum, un chan IRC ou une interface semblable sur le site... Si certains membres sont "bloqués" par l'un de ses moyens de communication, cela peut leur éviter de se sentir isolés. Après, je te dirais bien qu'il faut veiller à accueillir tous les membres avec attention et gentillesse... Mais il m'est arrivé d'être très bien accueillie, de ne pas me sentir isolée quand je postais (y compris lorsque c'était tous les 36 du mois) et pourtant de ne pas parvenir à participer sur la durée. Il faut croire qu'il n'y a pas toujours de solution ^^"

Écrit par : Natth | 23/06/2011

Je pense savoir de quoi tu parles, et si ça peut te rassurer, je ressens un peu la même chose, pourtant j'y suis depuis un certain temps. Après, peut-être que nous ne parlons pas du même endroit mais toujours est-il que le sentiment reste le même.

Tes réactions sont justes, et même compréhensible. C'est à partir de ces réactions que je tente de continuer à faire avancer les Studios, et toute notre ligne de conduite. Vois-tu, tu n'y peux rien dans ce cas présent. Certains forums proposent une large étendue de flood et private joke. Et malheureusement ces derniers prennent parfois une telle ampleur qu'il est difficile de vraiment participer ou s'intégrer puisqu'au final tu ne comprends pas ou ne souhaite pas rentrer dans ce jeu parfois trop présent.

Il suffit d'une ou deux personnes pour lancer toujours la même machine, et dans mon expérience, il suffit d'une seule personne qui relance toujours le même délire, ce qui prend des ampleurs tel qu'il devient le centre de projets littéraires.

C'est bien d'avoir des membres qui s'entendent bien, qui s'amusent. C'est bien aussi de veiller à ce que le tout reste accessible à tous et à toutes, qu'un effort soit fait, comme tu dis, des anciens vers les nouveaux, pour les intégrer et s'intéresser à eux afin qu'ils fassent de même en retour. c'est un combat que je mène assidument sur les Studios : toujours veiller à ce que l'on souhaite la bienvenue, que l'on réponde aux parchemins, aux blogs, ou encore que les nouveaux puissent y planter des racines.

Il y a des ratés forcément, on ne peut pas réussir à tout faire à la perfection, à plaire à tout le monde. après tout, il y a aussi une question de feeling. Mais il faut que cela vienne dans les deux sens. C'est important.

Écrit par : Valek | 23/06/2011

@Natth :

je suis d'accord pour Tour de Jeu : malgré les engueulades et les psychodrames, les membres finissaient toujours par échanger et se comprendre (à une ou deux exceptions près, mais c'est la vie !!!). Cela dit, l'éloignement des fondateurs et des membres anciens a eu tendance à tuer la dynamique.

Les forums que j'ai gérés ont toujours été assez petit pour que ça reste "familial", sauf Gimp Attitude où la problématique n’est pas la même. Mais même sur GA, ça ne veut pas dire qu'il n'y a pas eu des crises... qui furent à chaque fois instructives. Mais en voyant que personne ne voulait s'engager même pour animer des sections, je me suis quand même interrogée... Sur un forum d'entraide, il est dur de créer une vraie communauté. Je suis quand même heureuse de voir une continuité avec quelques fidèles qui sont avec moi depuis 2004 !

@Valek :

je pense que vous réussissez bien sur WS à conserver une bonne cohésion, d'autant que le forum n'est pas hypertrophié et reste à taille humaine. C'est un élément important aussi. Après, il n'y a pas de recette miracle : gérer une communauté, quelle que soit sa taille, est un investissement très important en temps et en énergie et vous n'hésitez pas à le faire !

Il peut vite arriver, je pense, de se laisser déborder quand un forum devint trop gros, de perdre patience quand les efforts fournis n'aboutissent pas... Je me suis moi-même éloignée de Gimp Attitude par découragement et lassitude, quand malgré mes appels, personne ne s'est déclaré pour prendre une place d'animateur. Mais heureusement, mon équipe est venue me sonner un peu les cloches !! Nous sommes tous humains et faillibles et à l'impossible, nul n'est tenu !

Écrit par : LaFeuilletoniste | 23/06/2011

Les commentaires sont fermés.