Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/03/2011

Question 8

08. Papier-stylo ou Word-clavier ?

J’avais déjà abordé cette question sur le forum des Werewolf Studios ainsi que sur la Cantilène de Milathéa, mais je vais tenter d’adapter ma réponse sans trop copier-coller.

Ecrire à la main a toujours pour moi présenté une grande pesanteur : non seulement, parce que ce n’était pas assez rapide (mon cerveau a toujours eu tendance à aller plus vite que ma main), mais aussi parce que le texte se trouvait truffé de ratures et de corrections qui au bout d’un moment noyaient le fil de mon récit. J’ai pourtant tout essayé : des crayons, des stylos plumes (avec effaceurs), des stylos feutres, une vieille Underwood puis une machine électrique…

Au début des années 90, le traitement de texte m’a libérée de tout cela ! Depuis, je reste une fidèle du Word-clavier – ou plutôt, du Open Office-clavier. Ca n’a pas été miraculeux (je ne suis pas devenue en l’espace de quelques mois la romancière féconde que je fantasmais d’être), mais il y a eu un progrès évident !

Cela dit, depuis quelques temps, je reviens parfois aux fondamentaux : le bloc à petits carreaux et le stylo-mine, crayons à papier, voire stylos de couleurs acidulées et à encre pailletée… Ce qui le permet d’avancer dans les grandes surfaces, les salles d’attentes, les rangs des chorales, sur les quais de RER, les sièges de voiture... Même quand mon inspiration est en berne, ma page semble moins blanche que si j'attaquais directement celle de mon traitement de texte. Ce n'est qu'un premier jet, que je retape dès que j'en ai l'occasion, parfois même sans vraiment regarder le texte d'origine.

Pour voir les questions

Les commentaires sont fermés.