Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/03/2011

Les Trois Empires : un nouveau projet (encore un !?)

Peut-être est-ce le fait d'avoir replongé dans le XIXe siècle avec Le Premier Cercle, de tourner autour de la Belle Epoque avec Under a Steaming Moon, ou d'avoir trouvé  d'autres auteurs qui s'inspirent de ces périodes, mais je me retrouve à couver un nouvel oeuf dans mon nid déjà surchargé...

Les Trois Empires ne sont que vaguement définis, mais j'ai déjà envie de m'y plonger !

Le monde d'Handensel se divise entre les Ilandes, îlots de terre urbanisés où se développent des villes tentaculaires qui s'étendent vers le ciel et la mer, et les Filders, des terres cultivables où se sont implantées de vastes fermes. Ces  espaces isolés les uns des autres sont cernés par les Nebelranques, ces barrières de brume épaisse dans laquelle disparaissent les sens et la volonté. Au delà, s'étend le territoire inconnu de  l'Unnon. Trois Empires, Calice, Sax et Erde, fédèrent ces petits bouts de monde.

Pour joindre ces implantations, on emploie des Rodes, des chemins balisés empruntés par les Pilotiers. Ces derniers sont recrutés parmi les Sundeurs, les rares personnes qui ne sont pas perturbées par le Nebel. Cinquante ans plus tôt, après la mystérieuse destruction d'une Ilande, la guilde des Pilotiers a détruit sa rivale, la guilde des Exploreurs qui seule savait ouvrir de nouvelles Rodes.

A présent, la pression démographique et le manque de ressources se fait sentir dans les terres habitées. Les Trois Empires sont sur le point de se livrer une terrible guerre de subsistance.

Comme tous les Exploreurs, Earnest Clarvasseur n'a jamais fondé de famille. Mais comme le voulait aussi la coutume secrète des siens, il a engendré des enfants pour que ne soit pas perdu l'héritage Sunder des Exploreurs.  A ses trois petits enfants, le Calicien Aloysius Blancherive, l'Erdiane Cornelli Blaubrunnen et le Saxien Nigel Deepriver, il lègue quelques un de ses secrets... et plus encore.

J'imagine déjà trois grandes parties (pour commencer) : L'héritage des Exploreurs, La Rose des Vents et Au cœur du Nebel. tous les détails du monde ne sont pas encore fixés - je vais encore construire sous mes pas - mais les personnages commencent à vivre en moi : Framke, la rousse orpheline, notamment. Aloysius avec ses boucles noires, et le blond Nigel, un peu trop fier d'être un cadet de la Garde Saxienne, et puis la jolie Cornelli...Je vois les vaisseaux aux allures de zeppelins qui sillonnent le Nebel.  Je ne sais pas encore ce qui se cache au coeur de ces brumes... mais ça viendra !

Commentaires

Comme a chaque fois je ne peux m'empêcher de me faire cette réflexion en te lisant: tes récits ont vraiment le don de faire voyager...

A chaque fois j'ai l'impression de me plonger dans un tout nouveau monde sans qu'il ne soit inspirer de quoi que ce soit d'autre. Au final je crois que tu maitrise l'art de surprendre je ne peux qu'etre admiratif ^^!

Écrit par : Max | 13/03/2011

Il va falloir créer les journées de 36 heures : pour mener de front Paradis XXIV, le Premier Cercle et les Trois Empires ! Plus la vie de famille, plus la vie professionnelle, plus le GN... Agnès, avoue : tu as découvert les secrets du clonage ? Ou serais-tu une Cylon ????
Quoiqu'il en soit, fidèle et inconditionnel lecteur/admirateur je resterai :-)

Écrit par : vian.ney | 13/03/2011

Encore un lancement très accrocheur, on a envie de lire le début ! Quelle imagination fertile tu as :).

Écrit par : Didier Bretin | 13/03/2011

Je vais vous dire un petit secret : c'est vous qui me donnez envie d'avancer, par votre soutien et votre fidélité. J'ai l'impression de voir la lumière après des années dans le tunnel ! :)(Et d'avoir aussi perdu du temps, mais c'est une autre histoire...)

Je vais le mettre sur la liste de mes "prologues" ! :)

Écrit par : Beatrix | 13/03/2011

Les commentaires sont fermés.