Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/03/2011

Brève réflexion sur les chroniques littéraires

J'ai toujours eu du mal à écrire une chronique sur un ouvrage une fois cet ouvrage terminé. Cela me paraît plus ou moins faussé : chaque péripétie, chaque nouvelle action devient susceptible de modifier ce que nous percevons, ce que nous ressentons. C'est pourquoi j'ai décidé de parler de mes lectures en cours de route. L'inspiration est plus fraîche, moins faussée. Clairement meilleure.

Au fait, quelqu'un saurait-il pourquoi nos amis les chroniqueurs (les vrais, qui ne commentent pas un livre si une centaine d'autres ne l'ont pas fait !) semblent tant répugner à user dans leurs tags du mot "lecture" ? Trop scolaire ? Pas assez noble ?

 

lecture, littérature

 

Les commentaires sont fermés.